Accueil > ACTUALITES > Actualités > FAIRE DE LA CIPD UNE PRIORITE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA TUNISIE

Fiche technique Tunisie

 

  • Nom officiel : République Tunisienne
  • Capitale : Tunis

Lire aussi

Publications

Cartographie des services destinés aux femmes victimes de violences ou en situation de vulnérabilité
Cartographie des services destinés aux femmes victimes de violences ou en situation de vulnérabilité

swp2015_fr.png
Réalisations du Système des Nations Unies en Tunisie 2011-2014

swp2015_fr.png
Etat de la population mondiale 2015

swp2015_ar.png
حالة سكان العالم 2015

CouvDefBeijing.png
20 التقرير الوطني بيجين زائد

CadresuiviaccesuniverselSSRTunisie_1.png
Cadre de suivi de l’accès universel à la santé sexuelle et reproductive en Tunisie

Depliant FR_1.png
Le projet de loi intégrale sur les VFFF

Depliant AR_1psd.png
مشروع القانون الشامل حول العنف ضد النساء والفتيات

 

Lire la suite

New York
FAIRE DE LA CIPD UNE PRIORITE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA TUNISIE

 

Dans le cadre de la revue du programme d’action de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD), 20 ans après, un atelier de travail a eu lieu le 2 mai 2013 à Tunis. Organisé par le Ministère du Développement et de la Coopération Internationale (MDCI) avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), cet événement a réuni plus de 40 personnes (représentants des différents ministères et membres de la société civile) pour le développement du rapport national sur la CIPD@20 qui sera présenté lors de la Conférence régionale sur la revue de la CIPD du 24 au 26 juin 2013 au Caire.


INTEGRATION DE LA MIGRATION DANS LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT
Discours d'ouverture

Une démarche participative

La journée a débuté avec les discours d’ouverture de Mongi Layeb, Directeur Général de la Direction Générale des Ressources Humaines du MDCI et de Leila Joudane, Représentante Assistante de l’UNFPA. Tous deux ont souligné l’importance de ce rapport dans la phase de transition et de l’implication de tous les acteurs dans cette démarche participative.

Les enjeux de ce travail sont multiples selon M. Layeb. Il s’agit tout d’abord de « fédérer toutes les parties concernées autour de ce projet d’élaboration du rapport national ». C’est ensuite un moyen de « valoriser ce qui a été fait en matière de politique démographique jusqu’à présent et d’identifier les insuffisances en matière de développement humain et de concrétisation du PA-CIPD et des OMD ». Cela permettra également d’ « identifier les principaux défis de la Tunisie et de tracer les perspectives d’une politique de population au niveau national ». L’une des principales causes de la révolution a été selon lui la « négligence du facteur humain », la population doit donc être aujourd’hui « au cœur des préoccupations nationales ».

 

« Préparer l’avenir »

A la suite de cette session d’ouverture, un rappel sur la CIPD ainsi que sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) a été effectué. A partir de cette présentation, les participants ont pu échanger sur l’importance des questions de population et de développement et sur la nécessité d’élaborer un rapport qui servira d’outil de plaidoyer pour les questions de population, qui pourrait être un prélude à la mise en place d’une politique nationale sur la population et alimentera également les plans et programmes de développement du pays. Selon Imen Houimel, Directrice Générale du Ministère des Affaires de la Femme et de la Famille (MAFF), « ce rapport est très important et doit se faire de manière participative ». Sur le plan du contenu, elle affirme qu’« il faut que l’approche genre ressorte à tous les niveaux […] Les droits des femmes doivent faire partie intégrante de ce rapport ». Samir Bouarrouj, Vice-président de l’Association Tunisienne d’Information et d’Orientation sur le SIDA et la Toxicomanie (ATIOST) confirme que « les droits humains doivent être au cœur de ce rapport et qu’il ne faut surtout pas régresser ». Son association lutte notamment pour que les personnes vivant avec le VIH aient les mêmes droits que les autres et pour une prise en charge de la toxicomanie comme pathologie. Pour lui, le rapport doit permettre de « préparer l’avenir ».

Des travaux de groupes ont ensuite été organisés afin de discuter des priorités nationales et valider la structure du rapport et de se mettre d’accord sur le contenu et la méthodologie à adopter.


INTEGRATION DE LA MIGRATION DANS LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT
Les travaux de groupe

A l’issue de la journée, un planning de travail a été décidé : les données seront récoltées auprès des différents acteurs avant le 17 mai 2013 puis le rapport sera rédigé et un atelier de restitution des résultats aura lieu à la fin du mois de mai 2013. « C’est un moment décisif », a conclu Leila Joudane, «nous avons une part de responsabilité dans la future politique du pays et devons donner des éclairages sur les questions de population et développement en Tunisie».

Pour en savoir plus sur la CIPD et les OMD, cliquez sur le lien suivant http://www.unfpa-tunisie.org/index.php/fr/cipd-a-omd.html

 

ICPDbeyond2014

DOCUMENTATION OFFICIELLE

USP du Maghreb

ANNONCES

NEWSLETTER

newslettre_fr_09.png
Newsletter 09

newslettre_fr_06.png
Newsletter 08

newslettre_fr_06.png
Newsletter 07

newslettre_fr_06.png
Newsletter 06

newslettre_fr_05.png
Newsletter 05

newslettre_fr_04.png
Newsletter 04

programme_coop.png
Newsletter 03

programme_coop.png
Newsletter 02

programme_coop.png
Newsletter 01

Page facebook

lien facebook

twitter

Twitter

La Population Mondiale

Tunis